Les Jardins de Sillac

Formation : Plantes sauvages médicinales et alimentaires 2018

Depuis la nuit des temps, l’homme entretient une relation particulière avec les plantes puisque celle-ci lui permettent de se nourrir, se soigner de tous les maux qui l’affectent (tant le physique que la psyché), ou encore favoriser l’éveil spirituel. Tout un volet de la science se consacre d’ailleurs à l’étude de ces relations Homme-Plantes dans l’histoire de l’humanité, il s’agit de l’ethno-botanique.

Résultat de recherche d'images pour "Poudre d'iboga"
Où en sommes nous aujourd’hui ?

A l’heure où les grands industriels de la pharmacopée s’opposent à la revalorisation du diplôme d’herboriste, supprimé en 1941, empêchent les derniers qui ont su s’installer de stipuler sur les étiquettes de leur produits de simples affirmations (largement vérifiées), comme : “Le pissenlit est bon pour le foie”, ou encore tentent une fois de plus d’interdire la vente des huiles essentielles, il semble urgent et crucial de littéralement retourner “à nos racines” !

Apprendre, ou ré-apprendre l’usage et les vertus des plantes sauvages communes dans son quotidien pour se nourrir, mais aussi se soigner est la meilleure alternative qui s’offre à nous en ces tristes années pour la médecine naturelle. Et nombre de plantes communes peuvent rendre bien des services ! (exemples ci-dessous, cliquez sur l’image)

 

Mais tout cela semble complexe, me direz-vous et demande quelques notions et apprentissages ?
Bien évidemment il ne s’agit pas de faire n’importe quoi, et surtout de reconsidérer les plantes, et notre rapport à elles pour optimiser tout leur potentiel dans notre vie quotidienne.
Si on commençait par nos assiettes ?

Dans cette optique, Les jardins de Sillac vous proposent donc une première journée de formation, et de cueillette pour préparer et partager ensemble un repas sauvage qui sera l’occasion de mettre en pratique l’apprentissage de la journée. Au programme :

  • Présentation de l’atlas de biodiversité de la commune (réalisé en partenariat avec le PNR des landes de gascogne/LPO/Conservatoire de botanique), pour se familiariser avec la biodiversité locale, comprendre l’intérêt de la pratique, et le rôle que chacun peut jouer dans la conservation.
  • Apprentissage des notions de botanique relative à la reconnaissance des principales familles.
  • Cueillette de plantes communes avec les précautions d’usage
  • Préparation d’un repas savoureux et plein de vitamines !

Pour les détails et inscriptions : Bulletin d’inscription – formation plantes sauvages 2018

Une partie de votre contribution financière sera reversée à la Société d’étude et d’expertise floristique “Promonature”, pour aider l’auteur botaniste, conférencier et formateur Gérard Ducerf à publier son dernier ouvrage, pour en savoir plus, cliquez-ici.

Pour consulter les atlas de biodiversité, cliquez-ici.

Les commentaires sont fermés.